t

La société AER recyclage a trouvé la solution pour débarrasser entreprises et particuliers des palettes.

Encombrantes, voire polluantes… Des plus classiques en bois aux plus rares en plastique, les palettes servant de transports de marchandises s’entassent chez les particuliers, et encore plus au sein des entreprises. La solution pour s’en débarrasser ?

La toute nouvelle société AER recyclage fondée par Emmanuel Roux, ouverte en mai dernier. Jeune entrepreneur ayant déjà travaillé avec son père dans cette activité, prospère dans tout le Grand Ouest, il se définit comme « polyvalent. Réparation, tri, et entrepreneur avant tout ». En effet, il a déjà embauché un réparateur, et va d’ici le mois d’octobre compter trois salariés de plus au sein de sa structure. Emmanuel voit les choses en grand. Situé dans le bas Chantenay, il espère vite voir prospérer son affaire d’ici 6 mois. Le rachat de palettes lui coûte deux euros pièce qu’il revendra le double, après tri, réparation, et stockage de gros donc. « Elles sont considérées comme des déchets et coûtent de l’argent : pourquoi donc ne pas les recycler et les réutiliser, tout en s’inscrivant dans une politique écologique ? » Voilà en tout cas une belle initiative, joignant l’utile au durable.

Source

.
.
.
08650de8425f6833f0da17cbd959d9a9KKKKK